Les focales 2023 : Itinéraires en Chine musulmane : Philippe Rouchot

Philippe Rochot, ancien grand reporter à France2, a couvert une bonne partie des événements majeurs de ces dernières décennies : les conflits du Proche-Orient, la révolution iranienne, l’Afghanistan, l’Afrique avec la Somalie au Rwanda, mais aussi la chute du mur de Berlin et la montée en puissance de la Chine où il a été correspondant durant six ans. Bien que professionnel de la télévision, sa passion première est restée la photographie.

Ancien otage à Beyrouth, il est lauréat du Prix Albert Londres pour l’ensemble de ses reportages sur la guerre du Liban. Il est aussi l’auteur de « Vivre avec les Chinois », « Dans l’islam des révoltes » et « Reportages pour mémoire ». 

Parcourir la Chine musulmane, c’est aller à la rencontre de deux communautés très différentes qui comptent chacune une dizaine de millions de fidèles : les Huis au centre du pays et les Ouighours à l’ouest. Les premiers sont souvent des Hans islamisés, plutôt bien intégrés, peu contestataires, parlant le mandarin. Les seconds sont des musulmans turcophones qui se sentent traités comme des citoyens de seconde zone face aux vingt millions de Hans (Chinois) installés dans la région du Xinjiang.

L’ambition du régime chinois de tracer les « Nouvelles Routes de la soie » vers l’Asie, l’Europe et l’Afrique, passe par une mise aux pas de ces populations à l’identité très forte. Des centaines de milliers de personnes seraient incarcérées dans des camps de rééducation. 

Le pouvoir chinois limite les activités religieuses et réprime ce qui est apparenté à un « comportement islamiste » : la barbe chez l’homme, le voile chez la femme, la prière ou le refus de consommer du porc et de l’alcool. 

Aujourd’hui les Huis sont également dans le collimateur et leur pratique religieuse surveillée de près. Les écriteaux en arabe signalant un restaurant hallal sont par exemple interdits. Le parti communiste redoute l’émergence des mouvements islamistes et les revendications séparatistes.

Ces scènes de la vie musulmane ont été photographiées entre 2000 et 2006, une période où la répression était moins forte qu’aujourd’hui. On retrouvera donc sur ces images des musulmans huis et Ouighours vivant plus ou moins en harmonie avec leurs croyances et traditions.

Partagez:

Autres actus

Présentation Journée inauguration

[Festival Photo] Le programme des 2 journées d’inauguration est maintenant disponible pour le festival Les Focales Bretagne Sud. J’exposerai une série “Enfances en Patagonie” et

Préparation de l’expo 2024

Le 30 juin débutera officiellement le festival photographique organisé par les focales bretagne sud à Etel, Locoal-mendon et Ploemel. Visiteurs ,promeneurs, vacanciers faites le détour

Contenu protégé